Retrouvez ici la liste complète des artistes exposants au Festival Cap sur les Arts depuis 2011.

GAUTRON Arnaud

Sans Titre 32 - acrylique et papier sur toile, 98x147 cm, 2015

“Je peins une nature tachée, qui bave. Mes images sont des ombres, des restes fugitifs, des mémoires brouillées, témoins de traces rendues indélébiles. Ce sont des prophéties d'un monde qui fuit.”

C’est ainsi que je présente la série la plus aboutie de mes peintures, « Prophéties d’un monde qui fuit ». Elles sont le résultat d’une recherche picturale basée sur l’exploration de la matière, porteuse de sens et de mémoire. Le médium utilisé, mélangeant peinture acrylique et papier absorbant imbibé d’eau, permet en séchant un jeu de textures plus ou moins profondes, dans lesquelles se découpent des ouvertures où peut naître la lumière. Fortement inspirées par la nature, construites par itérations successives et selon une approche instinctive de la composition, chaque toile peinte résout une tension qui lui est propre en proposant au regard un support émotionnel et une invitation à s’y plonger, en prenant son temps.

GIAMBRONI CAVALLINI Carla

Mitogramas

Mes sujets de prédilection sont les thèmes du double, l’animalité et les relations qui nous relient les uns aux autres. En synthèse le but de mon travail est de chercher un certain type de dynamisme, représenté par la spirale, symbole récurrent représentant le changement et le passage. (Carla)

Je travaille le bas-relief (Mitogramas) et en ronde-bosse (sculpture-modelage).

Lire la suite...

GIAMBRONI José-Luis

L'idole, 15x16 cm

Mon travail est centré sur l’individu et la mémoire. L’accumulation de ces informations, souvenirs propres et empruntés constituent un vocabulaire dans lequel je puise.

Un témoin est le guide et responsable, le maître de cérémonie de ces jours toujours mal fermés.

Des êtres restent prisonniers entre les pliures de ce temps mal réglé, englouties dans l’oubli prêt à réapparaitre et à répéter des histoires sin fin.

J’aborde mes sujets par les biais de la pointe sèche, et l’eau forte, les mieux adaptés au ma thématique.

bruno guihéneuf

Flux 199 - acier laqué

Depuis déjà plus de 30 ans la sculpture est l’ouverture par laquelle je tente de comprendre le monde, la vie, l’art...La conscience et le savoir-faire cheminent ensemble, les périodes successives témoignent de cette évolution .En 2010 commence une nouvelle recherche, les FLUX, une attention particulière pour tout ce qui constitue les dynamiques de l’univers : chaque jour regarder le même arbre et chaque saison voir que tout change, chaque moment de la vie approfondir ce que l’on maîtrise et pourtant tout réinventer. Regarder l’arbre ou les sillons de la terre, s’inspirer des rides sur l’eau ou des mouvements des nuages, puiser dans l’organique et sculpter ce souffle de la vie, cette vague de fond qui nous porte et nous offre rencontres et découvertes, calligraphier dans l’acier ces ondes puissantes et délicates telle est l’essence de mes sculptures FLUX au fil des ans.