Depuis l’âge de 15 ans, Philippe Le Ray s’intéresse au travail du métal. Mais sa vocation de sculpteur lui est venue à l’issue de sa formation de compagnon. Travaillant le métal dans sa forge, il découvre les diverses tendances artistiques contemporaines, et s’enthousiasme très vite pour une abstraction géométrique qui tendra de plus en plus vers le minimalisme. Chaque œuvre est un concentré de puissance et d’élévation. Elles sont comme le chant du métal, une note très pure qui s’élève vers les étoiles dans un désir d’infini.